Les écoles bruxelloises

À Bruxelles, 8 établissements d’enseignement spécialisé participent au projet. Chacun a une identité bien définie, en fonction des jeunes qu’il accueille, des formations qu’il propose et de sa localisation.

L’enseignement spécialisé est organisé en 4 formes, dont 2 sont reprises au sein du projet :

  • Forme 1 : enseignement d’adaptation sociale (formation sociale visant l’insertion en milieu de vie protégé)
  • Forme 2 : enseignement d’adaptation sociale et professionnelle (formation générale et professionnelle ayant pour objectif l’insertion en milieu de vie et/ou travail protégé)
  • Forme 3 : enseignement professionnel (formation générale, sociale et professionnelle visant l’insertion socioprofessionnelle)
  • Forme 4 : enseignement général, technique, artistique ou professionnel (formation de l’enseignement ordinaire avec un encadrement différent, une méthodologie adaptée et des outils spécifiques)
Les 8 écoles bruxelloises participant au projet Transition Insertion

Les référents-coordinateurs

Le projet Transition-Insertion a permis la création du poste de « référents-coordinateurs » dans les écoles. Les référents-coordinateurs sont des enseignants, des éducateurs, ou d’autres membres de l’équipe pédagogique des écoles participant au projet.

Ils accompagnent les jeunes pendant leur dernière année d’études secondaires et les 12 mois qui suivent leur sortie de l’école, et sont également en contact avec les familles. Leur travail avec les jeunes, les services d’accompagnement et leurs démarches auprès des recruteurs permet de créer une dynamique d’insertion socio-professionnelle et d’éviter les situations de rupture au moment de la transition vers la vie adulte.

L’ergothérapeute

Depuis 2018, les référents-coordinateurs bruxellois sont épaulés par une ergothérapeute qui prolonge le suivi des jeunes au sein des entreprises adaptées et ordinaires, dans le cadre de prises de poste, de stages, de volontariats et de formations.

Véritable coach, elle aide le jeune à s’adapter à ses tâches, à son équipe, et à son entreprise, et sensibilise les collègues et les employeurs qui accueillent le jeune.